english deutsch mexico

Contact: Pr. Gregor Rauw
Institut d'Astroph. et de Géoph.
Université de Liège
Quartier Agora
Allée du 6 août, 19c - Bât. B5c
B-4000 Liège (Sart-Tilman)
Belgique

Qu'est-ce que Tigre?

telescope

C'est un télescope privé et flexible construit par l'Université d'Hambourg, d'où son nom initial (HRT - Hamburg Robotic Telescope). Il est installé sur le site de la Luz au Mexique, un site appartenant à l'Université de Guanajuato. L'Université de Liège a, quant à elle, financé les travaux d'aménagement de l'infrastructure accueillant le télescope ainsi qu'une partie des frais de transport du télescope d'Hambourg vers le Mexique.

Le télescope possède un miroir principal de 1,2m de diamètre, une taille parfaitement adaptée pour l'étude d'étoiles brillantes. Il s'agit d'un télescope de type Cassegrain-Nasmyth équipé d'une monture moderne altazimutale, comme les VLT du Chili. Cet appareil à la pointe de la technologie recueille et concentre la lumière stellaire via trois miroirs successifs, la renvoyant sur le côté du télescope, où l'instrument principal est installé. L'intérêt est que ce dernier reste fixe alors que le télescope bouge, ce qui assure une grande stabilité des instruments (donc des observations).

Le télescope est équipé d'un instrument qui n'est pas simplement destiné à mesurer la quantité globale de lumière envoyée par les étoiles, mais qui analyse plutôt la répartition précise de la lumière en fonction de l'énergie - ce que l'on appelle un spectre. Chaque élément chimique possède une « signature spectrale » unique, et chaque phénomène physique laisse une trace dans les spectres. Il s'agit donc de véritables « codes-barres » célestes, contenant toutes les informations nécessaires à la compréhension des astres. Il suffit juste de bien les « lire » et, pour cela, les astronomes utilisent un spectromètre. Celui utilisé ici est de type « échelle », avec une très haute résolution spectrale : il peut ainsi distinguer très finement les détails des messages lumineux envoyés par les étoiles. Une telle précision est indispensable pour déterminer avec exactitude les propriétés des astres.

La particularité du projet est de permettre l'observation suivie des astres, pendant des mois ou des années, ce qui n'est plus possible dans les grands observatoires où l'on ne bénéficie aujourd'hui que de quelques heures d'observation, au mieux. Ce télescope représente donc une opportunité unique pour les astrophysiciens stellaires.

Images (c) GAPHE

Université de Liège > Faculté des Sciences > Département d'Astrophysique, Géophysique et Océanographie > GAPHE > HRT - el Tigre